7 jours sans sucre ajouté, entièrement végétalien

7 jours sans sucre ajouté, entièrement végétalien

Il y a quelques semaines, une amie m’a lancé un défi : une semaine sans manger ni sucre, ni protéine animale, ni même de produits céréaliers. 7 jours entièrement dédiés à préparer et déguster des plats à base de légumes, de fruits et de noix, incluant 2 jours de jus frais. J’ai tout de suite été interpellée par l’idée, ayant toujours aimé relever de nouveaux défis ! Qui plus est, entre les périodes des fêtes, mon anniversaire, un tout inclus à Cuba, la St-Valentin et tous les souper entre amis le week-end, on ne peut pas dire que mon alimentation ait été des plus saines dernièrement… J’avais surtout envie de relever le défi pour voir les effets sur mon corps, sur mon niveau d’énergie et voir comment mon mental aller se comporter…

 Je vous livre mes impressions sur une semaine riche en apprentissage avec quelques recettes au passage 😉

 

***

Il est conseillé de consulter votre médecin avant d’entamer une telle démarche afin de vous assurer d’avoir des conditions de santé optimales.

 

Jour 1 –  Dimanche : Fébrile

La veille, je passe à l’épicerie après avoir faite une liste des recettes « vegan » dont je me délecterai. C’est un bonheur de parcourir les allés pour remplir mon panier de victuailles santé ; légumes bio, fruits tropicaux, quelques suppléments vitaminés et j’en passe. Ayant également commandé quantité de jus frais (au total 12 pour 2 jours), je suis emplie de fébrilité et excité à l’idée d’entamer mon défi. Tout est fin prêt ! Je m’installe pour concocter 4 délicieux repas que je pourrai savourer lors de mes 2 premiers jours de la semaine. Je vous avoue avoir été inquiète de ne pas trouver d’idée recette sans sucre pour les déjeuners, mais il s’est avéré plus simple et facile qu’escompté de trouver quoi ravir la gourmande que je suis !

 

Voici le lien de belles trouvailles sur le site de l’Association Manger Santé bio. COUP DE CŒUR pour le pudding de chia à la cannelle ou aux fruits tropicaux et boules d’énergie (je rajoute du jus de lime pour les faire coller plus facilement) !

http://www.mangersantebio.org/category/par-regime/sans-gluten

 

 

Jour 2 – Lundi : Enjouée

Je commence ma journée avec un bol de qia au lait d’amande et un smoothie banane, lait de coco et matcha. C’est le bonheur ! Je passe une grande partie de ma journée à travailler au Webster (superbe café végétalien à St-Lambert), où je peux y manger une magnifique salade avec chaï chaud et enveloppant. Après cette dure labeur, je passe au Crux comptoir du Dix30 chercher les jus en prévision des journées liquides qui commencent le lendemain ! Je termine ma journée par un repas divin dont je vous livre la recette, c’est devenu un must !

 

Avocat en salade, patate douce & julienne de légumes

Pour 2 personnes| Préparation 30 minutes

8 tomates cerises

1\4 oignons rouges

1 avocat

1 patate douce

Sac de juliennes légumes kale, carottes et betterave

Vinaigrette

Lime ail et origan

2 c. à soupe d’huile d’olive

2 c. à soupe d’origan frais haché

1 c. à soupe de lime

1 c. à thé d’ail haché

Sel et poivre au goût

  1. Mélanger les ingrédients de la vinaigrette.
  2. Couper la patate douce sur la longueur, enrobé d’huile de cuisson et cuire au four à 350 F pendant 25 minutes. Tourner en milieu de cuisson.
  3. Hacher l’oignon finement et couper les tomates en dés.
  4. Couper les avocats en deux. Vider le contenu en taillant en dés. Retirer le noyau. Faites attention de ne pas abimer la pelure.
  5. Garnir les demi-avocats évidés du mélange.
  6. Ajouter les patates en à-côtés.
  7. Décorer l’assiette avec une portion de légumes juliennes et puis MANGER !

 

Jour 3  – Mardi : Désorientée

Je débute la journée avec un premier jus vers 8h. Étant une lève tôt, j’aime bien travailler quelques heures dès l’aube, boire de l’eau et déjeuner un peu plus tard. Jusqu’au ici tout va bien. Précisons que j’adore le déjeuner, c’est mon repas favori. C’est également le moment de la journée que je préfère puisque je prends un réel plaisir à manger en pleine conscience. Déjà je me sens un peu désorientée de ne pas profiter de ce rendez-vous matinale quotidien… Le reste de la journée ne se passe pas trop mal. Je tiens mon esprit occupé et j’arrive à ne pas trop penser à la nourriture. Le soir arrive et mon estomac se tenaille, je commence à avoir mal à la tête et je sens une baisse d’énergie. On m’avait avisé que ça pouvait arriver et qu’au besoin je pourrais prendre du céleri ou du concombre. De sorte d’envoyer le message à mon cerveau que tout va bien, tu mastiques, donc tu manges.

 

Jour 4 – Mercredi : Vive

Après une bonne nuit de sommeil, où je suis allé me coucher hyper tôt pour faire honneur au vieille adage « Qui dort, dîne », je me réveille avec enthousiasme et vivacité. J’entrevois cette journée comme un nouveau départ. J’ai le sentiment que ça ira bien aujourd’hui ! Effectivement, la journée passe rapidement, je bois un total de 4 jus et plusieurs tisanes mais je souffre déjà moins de carence. Je grignote toute de même deux concombres 😉

 

Jour 5 – Jeudi : Fière

Je l’ai fait ! J’ai réussi à passer au travers des 2 jours de diètes liquides. Tout un exploit pour une épicurienne de mon espèce. Je commence tranquillement à réintégrer les aliments solides à mon alimentation tout en douceur. Je déjeune avec un bol de gruau au qia et un demi-pamplemousse + une tisane. Quel bonheur de prendre le temps de mâcher et se délecter de chaque saveur. Tout est tellement goûteux ! Je me rends compte au fil des repas de la journée que j’ai très peu d’appétit. Est-ce que mon estomac aurait rapetissé en si peu de temps ? J’ai peine à le croire… Une autre journée, mission accomplie et sans trop de difficulté !

 

Jour 6 – Vendredi : Défiée

C’est ici que ça se complique. Le week-end arrive dans quelques heures… Beaucoup de tentations en vue avec une proposition de souper sur la table et une pendaison de crémaillère au programme.  Les repas de la journée se passent bien. J’accepte l’invitation à souper chez ma belle-sœur. Je lui propose d’amener ma salade pour ne pas compliquer leur plan bouffe. Je passerai faire un tour à la pendaison de crémaillère juste avant. Je prépare donc mon mental en conséquence. Arrivée à ma première destination, je salive ! Bar à cocktail, bar à bonbon, pop-corn, FROMAGE, terrine, saucisson, fruits de mer… et j’en passe. Je ne ferai pas liste de tout ce que je ne pouvais pas manger, ce serait trop long ! Je me défoule donc dans les crudités et l’humus, après avoir vérifié de quoi il était composé. Au total, je reste une heure à la pendaison de crémaillère et je résiste aux milles et unes tentations. Chapeau ! En route vers la 2ème destination. Je résiste encore à l’idée de prendre un verre. Et oui, c’est une semaine sans alcool aussi ! D’emblée, puisque le sucre n’est pas inclus. Ça sent bon dans cette maison. Mon beau-frère est un excellent cuisinier, un de ces nombreux talents ! En plus, de toujours savoir marier les vins approprier pour chaque repas. En compagnie de mon copain qui relève un mois sans alcool (il en ait à sa 3ème semaine), on discute, on rit, on s’amuse, ils mangent, j’observe la nourriture, ils mangent, je déguste ma salade d’épinard, avocat, melon d’eau et pacane (délicieuse) auquel j’ai retiré le fromage feta de la recette originale pour le défi. Mon mental résiste toute la soirée. La partie le plus dure est sans conteste l’assiette de FROMAGE qui conclut le repas. Je me dis en moi-même, dimanche se sera la fête ! À notre départ, Alain, mon beau-frère, nous fait cadeau du reste des fromages pour que je puisse y goûter à la fin de mon défi. Yeah ! JOIE

 

Jour 7 – Samedi : En a marre

Au déjeuner, tout va. Je déguste à nouveau un pudding de chia à la cannelle. C’est tellement bon ! Au dîner, je termine la salade de la veille que j’avais préparé en grande quantité. Au souper, je prévois conclure la semaine avec une poutine végane au tofu, miam ! (Recette ci-dessous). Et la tentation frappe à nouveau à la porte. Cette fois je ne résiste pas. Je garde ma filleule ce soir et les parents (en l’occurrence de très bons amis à nous) qui viennent la reconduire pour la soirée, ont amenés un sac de chips au ketchup… Ça y est mon mental flanche, après tout, à quelques heures près, c’est tout comme si j’avais réussi. Je plonge la main dans le sac. Et puis au diable, on ouvre une bouteille de vin pour célébrer la fin du défi, lol

 

Recette de poutine végétalienne sur Vegabquebec.net

https://www.veganquebec.net/spip.php?article172

 

En conclusion, on peut dire que j’aurais tout de même accomplie la moitié du défi. J’ai réussi à manger des repas sains et savoureux entièrement végétalien pendant 7 jours complets. Je me suis sentie bien dans mon corps, même mieux qu’à l’habitude. Avec autant d’énergie, sinon plus ! Je dirais qu’à un certain point, j’en avais tellement que je ne tenais plus en place. Mon cerveau étant en continuelle ébullition. Au passage, j’ai même perdu au niveau du tour de taille. Je n’ai jamais douté des bienfaits d’une alimentation végétalienne et je continuerai à préparer au moins 3 repas par semaine sans protéine animale tout en apprivoisant mon addiction au sucre. Un défi auquel je m’emploie à relever pour le restant de l’année !

Namasté

 

 

Sophie Bienvenue, Fondatrice Passion yoga & cie
Professeure Hatha & Ashtanga Vinyasa + SUP, certifiée par Yoga alliance

 

Laisser un commentaire